Le monde de Fée

03 mars 2019

PS. Tu me manques - Brigid Kemmerer

Juliet a toujours écrit à sa mère. Depuis sa mort soudaine, cette habitude est pour elle comme une bouée de sauvetage. Même si les courriers de Juliet restent sans réponse, elle continue de les déposer sur sa tombe chaque semaine.

Declan n'aurait jamais cru q'une lettre pourrait changer sa vie. Pourtant, celle qu'il trouve au cimetière, où il fait des travaux d'intérêt général après le lycée, le touche profondément...Et il ne peut s'empêcher d'ajouter deux mots.

Commence alors une correspondance inattendue entre le crépuscule et la fille du cimetière. Deux étrangers que tout oppose. Ce qu'ils ignorent , c'est que leurs routes se sont déjà croisées.

http___www

Comme Désirée et Benny dans 'Le mec de la tombe d'à côté' (K. Mazetti), Juliet et Declan, lycéens, font connaissance dans un cimetière. Mais indirectement, par le biais d'une lettre posée sur une tombe, adressée à une défunte et lue par curiosité. Un roman "pour adolescents", pris totalement par hasard sur les rayons de la bibliothèque, et qui s'est avéré complètement addictif et bouleversant…

Dans le flot de toutes les pensées qui me traversent à la fin de ce livre, je me dis que c'est dommage de séparer la littérature en catégories! Ce roman magnifique était clairement estampillé "jeunesse", alors qu'il est profond, bien écrit et que tout le monde pourrait y puiser de fortes émotions.

Posté par fedou à 19:53 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 février 2019

Châle Thaliah - Le tout premier de l'année

* La petite histoire:

 " La meilleure façon de prédire l'avenir, c'est de le créer. " C'est avec cette phrase pleine d'énergie et d'entrain que je vous adresse mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année. Je vais vraiment essayer de faire de cette citation un véritable leitmotiv et j'ai commencé dès le 1er janvier en montant les premières mailles d'un nouveau projet qui me faisait de l'oeil depuis longtemps dans une laine que je trouve splendide tant par la couleur que par la texture. Bref, j'ai commencé l'année avec un tricot 100% plaisir.

* Le patron:

IMG_0216

Le châle Thaliah est de taille moyenne, en maille torses, jours et chevrons facile et assez rapide à tricoter. Sa forme triangulaire est classique et permet de le porter en chèche ou sur les épaules. De par sa simplicité, ce châle est facile à porter. Comme je tricote serré, que, définitivement, je ne suis pas fan des petis châles, et que j'avais en stock plus de laine que demandée par le modèle, j'ai choisi d'utiliser des aiguilles 4.5 mm (au lieu de 4 mm) pour jouer un peu plus sur l'envergure.

* La laine:

J'ai acheté la laine lors d'un destash. Cela signifie qu'un particulier, décide de vendre certaines de ces laines, parfois à des prix plus bas qu'en boutique, pour faire de la place ou parce que la laine ne lui plaît plus ou pour toutes autres raisons. Bref, je trouve ce concept vraiment intéressant quand on cherche une laine qui est peut-être arrêtée par le fournisseur ou si l'on veut faire des économies.

IMG_0217

Ici, il s'agit d'une laine de qualité sport/DK 100% mérinos très retordu. cela permet une définition parfaite du point et convient donc parfaitement au Thaliah. Quant à la couleur, c'est un brun doré parsemé de mouchetures rouge très discrètes. Elle a une profondeur, une vibration qui donne à l'objet fini une densité sans pareil.

* Les plus:

Le patron est écrit en rang par rang. Personnellement, c'est la méthode que je préfère. Mes yeux se perdent facilemnt dans les diagrammes. Il se divise en sections, ça permet de se voir avancer, même si je dois vous avouer que la section "tout en côtes torses" à failli avoir raison de ma motivation.

Le résultat final est un très grand châle triangulaire (définitivement ma forme préférée), avec une amplitude parfaite pour s'emmitouffler.

La petite lisière finale en coloris contrastant donne une petite touche originale à l'ensemble. J'ai longtemps hésité à ajouter les glands, comme sur le modèle d'origine, mais j'y ai renoncé, me voyant déjà avec ma maladresse légendaire, à les coincer dans la fermeture éclair du manteau, à jouer avec et finir par les décrocher...

* En bref:

IMG_0215

- Modèle: Thaliah (égalemnt disponible en français)

- Désigneur: Andrea Mowry

- Laines: (Vi)Laines Tordues sport coloris Enlacer les arbres

- Aiguilles: 4.5 mm

Posté par fedou à 18:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 novembre 2018

Châle Halligarth - Se laisser guider

* La petite histoire:

J'adore les motifs de dentelle, mais j'avais toujours renaclé à en faire sur l'integralité d'un châle par peur du côté mémérisant de l'ensemble. Alors ce châle Halligarth je l'ai regardé avec envie pendant très longtemps. Je lorgnais sur les différentes versions sur Ravelry, j'essayais dans ma tête de lui trouver la couleur parfaite; mais tout ça restait pure fiction. Et puis au début du mois de novembre, je n'avais plus rien sur mes aiguilles et ce châle triangulaire reprenant un motif traditionnel des Iles Shetland représentant des arbres a continué de m'obséder. Je me suis dit qu'il était temps de sauter le pas.

IMG_0202

* Le patron:

IMG_0205

A première vue, ce châle fait partie de ces pièces dont on se dit: "Celui-là, il va me donner du fil à retordre !"

Pas du tout. Les eplications (sous forme de diagramme) sont limpides. IL s'agit de répéter toujours une partie en fonction du rang. La bordure se relève par la suite. mais là encore, c'est très intuitif car les jetés réalisés pendant le travail du corps, permettent un relvage on ne peut plus aisé.

Le patron propose deux tailles pour le châle. J'avais plus de laine que pour tricoter le petit modèle mais pas assez pour tricoter leplus grand. J'ai coupé la poire en deux et grâce aux conseils avisés de Clo (le poisson panneau) qui en a déjà tricoté deux, j'ai pu réalisé un châle d'une taille non négligeable avec très peu de restes à la fin.

* La laine:

IMG_0206

C'est la première fois que je tricote de la " The Wool Barn". Les couleurs que propose la teinturière sont sublimes. Je voulais aussi un peu changer du mérinos et j'ai opté pour du BFL ( bluefaced leicester). Le BFL est une espèce plus récente. Surtout connue des filateurs, elle fait peu à peu son trou dans la communauté des tricoteurs et des crocheteurs.  la laine de mérinos est légèrement plus fragile que celle de son cousin le Blue Face Leicester. Autre point de légère divergence, l'élasticité. Alors que votre laine de mérinos a la mémoire des formes, le BFL est moins bon élève et n'atteint pas ce niveau d'excellence. Mais ce petit défaut pour certains est en fait un point fort pour d'autres car ce qu'il n'a pas en élasticité il le gagne en drapé ! Votre laine de Blue Faced Leicester devient en effet imbattable avec tous les ouvrages nécessitant un tombé parfait.  Autre point sur lequel notre ami mérinos ne fait pas le poids : le lustre ! Le mérinos, dont la laine est dotée de plus de 2000 écailles par pouce (2.5cm) est une laine relativement mate (plus le nombre d'écaille est élevé, moins la laine réfléchie la lumière). Les écailles du BFL sont structurés différemment est réfléchissent délicieusement la lumière, donnant à la laine un lustre incomparable. 

* Les plus:

IMG_0204

Halligarth est vraiment un châle ipnotique en termes de tricot. Il monte assez vite, les dessins se forment au fur et à mesure, c'est un tricot "vivant". J'ai particulièrement aimé tricoté la bordure en perpendiculaire du corps du châle. C'es également le aprfait exemple de l'importance du blocage. La dentelle se revèle vraiment une fois le projet lavé et épinglé. C'est une merveille.

* En bref:

 IMG_0208

- Modèle: Halligarth (disponible également en français)

- Désigneur: Gudrun Johnston

- Laines: The Wool Barn Heritage BFL 4 couches de coloris Flutter

- Aiguilles: 4 et 4.5 mm

Posté par fedou à 10:31 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,