30 juillet 2013

Trendy châle Caroline

Voici le premier tricot de ma nouvelle maison. Il est peut-être un peu hors saison, mais aujourd'hui il fait un peu grisou et un beau rose pétant ne fait pas de mal dans le jardin!

   

On ne le présente plus le trendy châle de Mademoiselle Sophie. Je l'ai tricoté en cascade 220 acheté sur un coup de coeur aux petits points parisiens ce printemps, j'ai fini le châle en deux semaines top chrono. Sauf qu'entre temps, il y a eu un déménagement, un emménagement, des cartons, une nouvelle maison, et enfin les vacances qui m'ont permis de bloquer Caroline et de la prendre en photo fièrement dans le jardin.

 

Inutile de préciser que ce fut un vrai bonheur à tricoter, et facile avec ça. Ce qui m'a même donné l'occasion de le faire découvrir à une amie très chère qui s'est lancée à son tour mais dans une version estivale. J'ai hâte de voir son résultat.

 En attendant, bonnes vacances!

Posté par fedou à 16:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :


21 juillet 2013

Bienvenue chez nous...

Nous avons fait nos cartons, nous avons parcouru quelques kilomètres pour nous éloigner de la ville, du bruit, de la civilisation un peu aussi. Aujourd'hui, on se regarde et on se dit "On se croirait en vacances!"

Pourtant, c'est notre nouvelle vie,c'est la vraie qui commence au bord d'un chemin de terre, au milieu des champs de blé et de maïs...

 

Posté par fedou à 17:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juillet 2013

Lire, fumer et boire du café

Diane perd brusquement son mari et sa fille dans un accident de voiture. Dès lors, tout se fige en elle, à l'exception de son coeur, qui continue de battre. Obstinément. Douloureusement. Inutilement. Égarée dans les limbes du souvenir, elle ne retrouve plus le chemin de l"existence. Entre « Le Journal de Bridget Jones » et « Love Story », l'histoire de Diane nous fait passer par toutes les émotions. Impossible de rester insensible au parcours tantôt dramatique tantôt drôle de cette jeune femme à qui la vie a tout donné puis tout repris, et qui n'a pas d'autre choix que de se reconstruire. ( Les gens heureux lisent et boivent du café, Agnès Martin-Lugand).

 

 

"J'y étais. J'étais à Mulranny. Devant ce cottage dont j'avais à peine regardé les photos sur l'annonce. J'avais dû traverser tout le village et prendre la route chaotique de la plage pour arriver au bout de mon périple. J'aurais des voisins, une autre maison se tenait à côté de la mienne. Un petit bout de femme arriva vers moi et me salua de la main. Je me forçai à sourire."

 Un vrai bijou, une merveille qui se lit d'une traite en une après-midi; ce fût mon cas en tout cas. Ce n'est pas vraiment l'histoire d'un deuil mais plutôt d'une renaissance possible malgré la douleur que l'on n'oublie mais avec laquelle on apprend à vivre.

Posté par fedou à 20:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :