On n'est jamais trop prévoyant. C'est une cigale qui vous le dit. Je suis en vacances pour 4 semaines, y a de quoi en faire des tricots. Mais il a fait très chaud et du coup, j'ai un peu délaissé mes aiguilles pour découvrir mon nouveau chez moi.

Avec Flapie, nous avons parcouru beaucoup de chemins de forêt, mais aussi des rues commerçantes, des parcs et des jardins. Bref, j'ai passé une grande partie de mes congés à me balader.

D'ailleurs mes vacances ne sont pas finies et j'ai bon espoir de finir un petit travail qui est sur mes aiguilles depuis le premier jour. Mais entre-temps, j'ai aussi défait mes cartons et retrouvé des laines qui dormaient au fond de ma malle; et notamment une laine pour laquelle j'avais vraiment craqué et avec laquelle j'avais tricoté Isidore: la laine Phil light de Phildar. J'y ai ajouté une laine chinée en brocante ce printemps au nom évocateur "Dulcinée" (mélange de mohair et acrylique).

 

Ce mélange tout doux et soyeux aux couleurs hivernales était parfait pour mon ensemble de cet hiver. Je ne risque pas de me trouver prise au dépourvue avec toute cette avance. L'écharpe est une inspiration libre d'un modèle de la Droguerie. Elle combine une belle torsade, du point de riz, des côtes et du jersey. Une pure merveille à tricoter.

 

J'ai trouvé le bonnet sur Ravelry. Il mélange également du point de riz, des côtes et de magnifiques torsades cordées du plus bel effet. Petite nouveauté pour moi, c'est mon premier ouvrage en rond. Les coutures ne me manquent pas du tout. C'est tellement bon de se dire qu'une fois le bonnet fini, il est vraiment fini. Le tout, tricoté en trois jours!

 

"La Cigale, ayant chanté
Tout l'été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue"