Hier soir j'ai été prise d'une crise d'insomnie. C'est très rare chez moi. Si quand j'étais petite il était impossible de me faire faire la sieste, aujourd'hui, même si je me lève tôt toute la semaine (week-end compris), je me couche tôt et fais parfois un petit somme le dimanche après-midi.

Mais hier c'était différent. Je suis en train de finir un pull commencé au début du mois de novembre (d'ailleurs je risque d'être à court de laine, l'angoisse). J'en ai commencé un autre dans la foulée pour ne pas trop penser à ce problème, du coup je n'arrivais pas à prendre la direction de mon lit.

Le soir, j'aime écouter la radio une fois rentrée chez moi, le temps d'accomplir mes tâches quotidiennes, mais le dîner passé, j'apprécie tout autant de m'installer confortablement dans le canapé (parfois avec un tricot sur les genoux) pour regarder la télé.

Grand bien m'a pris hier d'être insomniaque, j'ai pû regarder avec beaucoup de plaisir un super documentaire.

En seconde partie de soirée, sur France 2 était diffusé le reportage "21 jours...au couvent". La journaliste Alexandra Alévêque est partie "expérimenter" le quotidien des soeurs du couvent de l'Abbaye cistercienne de Chambarand, en Isère.

hqdefault

Pendant 21 jours, elle va découvrir tout un monde, avec ses codes et ses difficultés. Pendant 21 jours, elle va vivre aux côtés de celles qu'elle filme. Elle va partager et raconter, à la première personne. Carnet de bord engagé, récit à nu d'une adaptation et d'un apprentissage, ce film documentaire innovant veut saisir la vie au plus près, avec tendresse et bienveillance… Entre confidences des soeurs et vrais moments de partage, l'émission a voulu connaître  cette communauté de femmes à part, mais pourtant si proche de l'Homme (et de Dieu).

02

Au cours de ses 21 jours, il y a plusieurs moments particulièrement étonnants comme le suivi de l'élection du pape François au cours de laquelle les sœurs font des pronostics et papotent comme des copines. Lorsque la fumée blanche sort de la cheminée du Vatican annonçant l'arrivée du nouveau Pape, elles célèbrent l'événement en croquant du chocolat ( "C'est déjà Pâques pour nous"). Ou quand Alexandra craint de "devenir zinzin" à force de silence! 

14

Bien que tout le documentaire m'ait beaucoup touchée, ce sont surtout les conclusions de la journaliste qui m'ont émue. Avant de partir, elle dresse un petit bilan de ces trois semaines en communauté. Elle dit notamment avoir appris le sens de ce silence qui lui faisait tant peur: "On écoute mieux lorsqu'on se tait"; et d'ajouter qu'en arrivant elle trouvait cette manière de vivre bizarre mais qu'elle voit que les soeurs sont heureuses, signe que leur choix est le bon!

timthumb

Le documentaire est encore disponible en replay, je ne peux que vous conseiller de le voir, c'est un petit trésor.