30 mars 2018

Lettres à Stella - Iona Grey

Sanctuary-_Air_Raid_Shelter_in_John_Keble_Church,_Mill_Hill,_London,_England,_1940_D1435

À la nuit tombée, fuyant la violence de son compagnon, une jeune femme court dans les rues glacées de Londres. Jess n’a nulle part où aller. Surgissant dans une ruelle déserte, elle trouve refuge dans une maison abandonnée. Le lendemain matin, le facteur glisse une lettre mystérieuse par la porte. Incapable de résister à la tentation, Jess ne peut s’empêcher de la lire et se retrouve plongée dans une histoire d’amour d’un autre temps.

J'ai adoré ce roman qui malheureusement ne m'a duré que quatre petits jours. C'est un livre qui interroge sur l'amour, sur sa redécouverte et sa persistance, mais pas que! Le décor d'une Londres sous le Blitz et de nos jours m'a transporté. C'est l'histoire d'un amour absolu, sacrifié par la vie, le temps et l'époque. On y parle aussi énormément de bienveillance et de douceur...

Si vous aimez les romans historiques, d'amour, avec des secrets et un peu de suspens, courrez-y!

" Je t'ai promis un amour infini, à une époque où il m'était impossible de savoir si je survivrais une semaine de plus. Aujourd'hui, il semblerait que l'éternité touche à son terme. Pas un instant je n'ai cessé de t'aimer. J'ai essayé, pour ne pas perdre la raison, mais je n'ai jamais été près d'y parvenir, pas plus que je n'ai cessé un seul jour d’espérer."

large_000000

Posté par fedou à 12:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


12 mars 2018

La p'tite recette - Le gâteau au miel et au thé (et sans laitage)

Le week-end a été heureux par ici. Nous l'avons essentiellement passé dehors, essayant de redonner ces lettres de noblesse à notre jardin que nous apprivoisons chaque jour: nous avons taillé, coupé, tronçonné, élagué... Nous étions noirs de terre et de sueur, mais c'était bon! Et puis il a fallu nourrir ces estomacs de jardiniers, alors j'ai ouvert mon grimoire magique et j'en ai sorti la recette du gâteau au miel, doux comme notre week-end. Je n'aime pas vraiment le miel, je trouve ça trop sucré, mais dans ce cake, il se fait doux et se marie parfaitement avec le thé. Sans laitage, il sera parfait pour les intolérants. On y va?

IMG_0012

Les ingrédients (pour 6 personnes, on est 2 et il n'a pas vu le lundi!):

  • 120 g de miel délicat ou de caractère mais de qualité
  • 100 g de farine ordinaire (T55 ou T65)
  • 50 g de poudre d’amandes (ou de farine ou de farine de grand épeautre).
  • 40 g de sucre en poudre ou de sucre de canne
  • 20 cl d’eau
  • 6 cl d’huile délicate (huile d’olive vierge extra délicate ou une huile de pépins de raisins par exemple)
  • 2 bonnes càs (ou 2 sachets) de bon thé parfumé ou de tisane
  • 1 oeuf entier
  • 1/2 càc (2 g environ voire un peu moins) de bicarbonate alimentaire ou de levure chimique

 La marche à suivre:

1. Préchauffer le four à 160°C (chaleur tournante ou 150°C chaleur statique). Tamiser la farine avec la poudre d’amandes et la levure.
2.  Réchauffer l'eau au micro-ondes puis y laisser infuser le thé 3 minutes environ ( le mieux c'est de suivre les indications dudit thé). Retirer le thé ou la tisane ou filtrer. Séparer en deux tasses : l’une avec 9 cl et l’autre avec le reste (qui servira pour servir). Faire fondre le miel dans la première tasse.
3. Dans un saladier ou la cuve d’un robot, mélanger les ingrédients liquides : les 9 cl de thé avec le miel, l’oeuf et l’huile. Ajouter les ingrédients secs : le sucre et le mélange de farine. Mélanger afin d’obtenir une pâte presque homogène et fluide (ne pas trop mélanger, s’il reste des mini grumeaux ce n’est pas grave).
4. Verser la pâte dans le moule et laisser cuire 20 à 30 minutes environ. La pâte doit un peu gonfler, dorer. Sortir du four, laisser un peu tiédir et démouler.
Déguster tiède ou à température ambiante et servir avec le reste de thé à côté ou dessus.

IMG_0011

Posté par fedou à 11:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 mars 2018

Les chaussettes Arinn - Vague de froid et réconfort casanier

* La petite histoire:

La vague de froid polaire qui traverse le pays ces derniers jours n'a échappé à personne je pense... Il a même neigé dans le Sud, c'est dire.

La Sibérie, l'une des régions les plus froides au monde, traverse un hiver plutôt doux, alors que la vague de froid Moscou-Paris frappe en France de plein fouet. C'est le monde à l'envers.

IMG_0007

Moi qui adore la saison hivernale, je dois admettre que là, il fait vraiment TROP froid. A tel point, qu'en ce moment, le soir, quand je rentre à la maison qui n'est chauffée qu'au bois (avec notre gros poële ronronnant que j'aime fort), mes petits petons sont un peu à la peine. C'est quand même le comble pour une tricoteuse d'avoir les pieds gelés, non? Allez hop, ni une ni deux, j'ai fouillé dans ma malle pour me tricoter des chaussettes d'interieur, bien épaisses et bien chaudes. En italien, il y a un mot que j'affectionne tout particulièrement pour désigner ces grosses chaussettes: on dit "calzettoni". C'est un peu comme s'il s'agissait des grands frères des chaussettes. Pour moi, c'est un mot à la saveur du passé, quand nous étions enfants, et que, malades, notre Nonna nous passait ces grosses chaussettes qu'elle avait elle-même tricoté, une petite madeleine.

* Le patron:

J'ai choisi le modèle Arinn de Linda Lubec. En islandais, Arinn signifie âtre, le lieu où brûle le feu de cheminée. J'ai adoré la symbolique. Ce sont des chaussettes qui se tricotent en fil Aran des côtes vers la pointe en un seul tenant en alternant les aiguilles 4 et 5 mm. Le résultat est très moelleux à tel point que quand on marche avec dans  la maison, on a un peu l'impression de rebondir, comme si le pas était amorti. Elles seront d'ailleurs parfaites pour aller dans mes bottes quand je sors me balader avec les chiens.

IMG_0009

* La laine:

J'ai utilisé les pelotes de Drops Népal qui me restaient de ma couverture Envol. Vous trouverez toutes les infos et mon ressenti dans cet article.

IMG_0001

* Les plus:

Le patron est gratuit et très bien expliqué. Par ailleurs, comme on utilise de grosses aiguilles, le projet monte vraiment très vite. Il m'a fallu deux jours pour avoir ma paire complète: c'est un projet très gratifiant et parfait pour liquider les restes de grosse laine.

* En bref: 

IMG_0004

- Modèle: Arinn

- Désigneur: Linda Dubec

- Laine: 2,5 pelotes de Népal de Drops coloris 2923 (moutarde)

- Aiguilles: 4 mm et 5 mm

Posté par fedou à 18:40 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,