18 juillet 2018

Ma vie de pingouin - Katarina Mazetti Editions Gaïa

ob_e9d05d_antarctique

Vous rêvez d’une croisière de l’extrême ? Alors, c’est parti pour l’Antarctique !
Sur le navire, une globe-trotteuse septuagénaire répertorie les similitudes entre humains et animaux. Et elles ne manquent pas, grâce à une brochette de voyageurs bigarrés venus se frotter aux épaulards tueurs, albatros, pétrels et autres éléphants de mer.
En route pour le bout du monde, Tomas file vers son objectif ultime, en finir avec les tracasseries de la vie, seul sur la glace.
C’est compter sans les quelque quatre cent mille manchots royaux qui peuplent les lieux, et sans Wilma dont la bonne humeur inébranlable laisse croire que tout lui sourit.
Quoi de mieux pour réchauffer les coeurs en perdition qu’un iceberg, pour peu qu’il se retourne, révélant le pingouin qui sommeille en chacun ?

Sur ce bateau loin de tout, le microcosme est idéal pour les intrigues et les fines observations. Les langues se délient, et l'on accompagne tout ce beau monde en faisant leur connaissance pour notre plus grand plaisir. Wilma cache un énorme secret, Tomas va trouver une nouvelle flamme dans les immensités glacées, les anciennes amours se réchauffent, le mal de mer se soigne par l'amitié, les timides s'émancipent et les ornithologues amateurs observent...les complicités de voyage sont pleines d'anecdotes piquantes, et l'on sent presque un parfum de "la croisière s'amuse" version suédoise, charmante et rafraichissante.

La plume de Katarina Mazetti nous offre ici une joyeuse galerie de portraits, un message écologiste, une histoire colorée et drôle. Un roman frissonnant sur l'amour et l'amitié, et l'avenir de la planète.

"Tous les humains sont des icebergs. Il faut se souvenir que neuf dixièmes de nous sont invisibles sous la surface. C'est ce qui rend l'existence si intéressante."

" Son cœur est si vaste qu'il commence probablement au niveau de ses genoux pour se terminer à hauteur d'épaules."

Posté par fedou à 10:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,


09 juillet 2018

Deschain tee - Mille soleils splendides

* La petite histoire:

Il y a encore peu de temps, je ne voyais pas trop l'intérêt de tricoter des tops et autres hauts. Je me disais que ça allait être chaud, pas forcément très confortables à même la peau, épais... Mais ça, c'était avant. Depuis, j'ai découvert les fils dits d'"été", légers, fluides et respirants. C'est ainsi que je découvre une nouvelle possibilité en tricot.

IMG_0079

* Le patron:

Deschain est un tee-shirt d'aspect bohème, très large et court. Je me suis tout de suite vue l'endosser par dessus un maillot de bain ou une robe légère. Il se tricote du haut vers le bas avec de grosses aiguilles. Il se tricote vite et ne tient pas chaud. Le patron est très bien expliqué et ne comporte aucune difficulté, il peut même devenir quelque peu monotone à cause des répétitions. Pourtant, sa rapidité d'exécution en fait un parfait tricot d'été.

IMG_0080

* La laine:

Mélange de coton, viscose et lin, DROPS Belle est un fil 4 saisons qui respire bien, a une texture délicate et brillante, et il est idéal à porter directement sur la peau ! J'ai été un peu déroutée par la couleur qui est vendue comme un gris clair, que moi je vois plutôt bleu ciel très clair avec des reflet de vert d'eau... La couleur ne me déplait pas, mais j'aurais vraiment préféré du gris.

* Les plus:

IMG_0082J'adore l'effet loose de ce top. Je trouve vraiment la dentelle très belle, très "hippie" chic. Elle donne à la réalisation finale toute son originalité. J'ai décidé pour ma part de tricoter le top en rond pour éviter les coutures je n'aime vraiment pas cette partie, alors dès que je peux l'éviter, je le fais. Pour cela, j'ai fait un montage provisoire au niveau des épaules, j'ai tricoté le devant jusqu'à la longueur souhaitée sous les emmanchures. J'ai ensuite repris le dos et ai tricoté la même longueur. J'ai ensuite réunis les deux parties pour débuter le tricot en rond. Je n'ai pas relever les mailles des manches, préférant les laisser "à cru".

 

* En bref:

IMG_0081

- Modèle: Deschain tee

- Désigneur: Leila Raabe

- Laine: Drops Belle coloris 06

- Aiguilles:  5.5 mm

Posté par fedou à 18:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 juillet 2018

Juin heureux - Ma terre, ma bière et mon tricot (Julie Armanet - L'amour en solitaire)

cropped-Cha«ne_des_Puys_á_St_Pierre_le_Chastel_-®OT-Combrailles-1

1- Le week-end qui pointe le bout de son nez.  2- S'occuper du jardin: tondre, élaguer, déplacer le parcours des poulettes...Et en fin de journée, épuisés se faire un joli restau en amoureux. 3- Dimanche cocooning, tricoter, boire du thé et regarder des séries. 4- L'éclaircie dans cette journée de déluge continuel. 5- Offrir des oeufs aux collègues. 6- Passer du temps au téléphone avec mes parents et rire en se racontant nos vies. 7- Séparer le jardin en deux et laisser les poules se promener librement. 8- Poser une journée et la passer à la maison à prendre soin de moi. Nous avons été livré de notre nouvelle baignoire. Faire un saut à la biliothèque pour faire le plein de pépites. 9- S'écrouler de fatigue après une journée entière passée au jardin. 10- Manger les premières feuilles de laitue du potager et ramasser les premières cerises que l'on a (été un peu obligés de) partagé avec les poulettes. 11- La journée à la bourre tout du long. Alors, rentrer tôt du boulot pour se poser et recevoir de bonnes nouvelles. 12- Un potager luxuriant. 13- Nettoyer à fond les plates bandes devant la maison et rêver aux prochaines plantations ( érable du Japon, Hellebores, pittosporum, jasmin étoilé,lilas...) 14- Des pommes, des framboises et des cerises dans notre ancien jardin... 15- Une journée rondement menée. 16- Du temps pour moi ce matin chez le coiffeur. Une après-midi au soleil. 17- Bonne fête mon papa, mon héros, mon confident de potager avec lequel on échange des nouvelles de nos tomates et on troque des conseils pour nos patates. 18- Aller se coucher tôt, épuisée. 19- Un dîner dehors, en terrasse et le soleil qu tape fort sur nos têtes. 20- La bière en terrasse. 21- Ma fête de la musique à moi. 22- La piscine fait peau neuve. 23- Un samedi au soleil, du jardinage, du potager, du bricolage et des mots d'amour. 24- Une grasse matinée bien méritée...et une petite sieste l'après-midi. 25- Le fou rire au téléphone, celui qui fait monter les larmes, qui te coupe le souffle et te fait découvrir des muscles inconnus. 26- Replanter le framboisier, lui trouver une jolie place entre les fraisiers, la menthe et un rosier. 27- Planter un figuier. Ce parfum, c'est la madeleine de Proust de mon enfance...Vivement les fruits! 28- Une lune, pleine et rondfe et jaune comme une galette. Une soirée paisible et chaude. 29- Offrir un citronnier à l'amoureux. 30-  Admirer le feu d'articifice pour la fête patronnale du visage, assise sur le rebord de la fenêtre qui domine la vallée. Se sentir un peu en vacances.

images

Posté par fedou à 09:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

29 juin 2018

Dans la forêt - Jean Hegland editions Galmeister

539669_552890314751825_658894217_n-604x270

Rien n’est plus comme avant : le monde tel qu’on le connaît semble avoir vacillé, plus d’électricité ni d’essence, les trains et les avions ne circulent plus. Des rumeurs courent, les gens fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s’effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Il leur reste, toujours vivantes, leurs passions de la danse et de la lecture, mais face à l’inconnu, il va falloir apprendre à grandir autrement, à se battre et à faire confiance à la forêt qui les entoure, emplie d’inépuisables richesses.

"Dans la forêt" est la transcription du journal de Nellie, l'un des derniers liens qu'elle maintient avec sa vie d'avant, dont elle se détache peu à peu... La fin du monde tel que nous le connaissons ne survient ni dans une explosion apocalyptique, ni dans le chaos d'une guerre mondiale. C'est une extinction progressive, insidieuse, des attributs d'une modernité devenus tellement évidents qu'ils déterminent les besoins, les comportements et les désirs des hommes.

Si Eva et Nellie s'entêtent dans un premier temps à se préparer en vue du retour à une vie "normale", elles réalisent ensuite la vacuité de leurs espoirs, s'adaptant à leurs nouvelles conditions d'existence, nouant avec la forêt des liens de plus en plus intimes. Leur relation elle-même évolue, malgré les tensions ou le découragement qui la plombent parfois, vers une puissante et bouleversante union sororale.

Rompant avec le pessimisme souvent inhérent aux récits dont l'ambition est de nous projeter vers demain, Jean Hegland propose avec "Dans la forêt" un autre avenir possible, une alternative à l'illusion consistant à croire que l'accomplissement de l'humanité réside dans l'optimisation du progrès technologique et le développement des modes de communication.

Et si la fin était en réalité le début, la possibilité d'un retour à la vie que nous méritons, pour laquelle nous sommes réellement faits... ? Si elle était une deuxième chance qui nous est offerte de réapprendre à jouir sans les gâcher des ressources offertes par la nature, de redevenir ce que nous sommes vraiment, un élément parmi d'autres de ce grand tout qu'est notre environnement, de redécouvrir que l'épanouissement tient à la fois à beaucoup et peu de choses, mais en tous cas pas à ce qu'on veut nous faire croire, pas à la possession, pas à la domination... Si elle était l'occasion de réaliser qu'un être cher et une forêt suffisent... ?

"Petit à petit, la forêt que je parcours devient mienne, non parce que je la possède, mais parce que je finis par la connaître. Je la vois différemment maintenant. Je commence à saisir sa diversité – dans la forme des feuilles, l’organisation des pétales, le million de nuances de vert. Je commence à comprendre sa logique et à percevoir son mystère."

"C'est incroyable comme l'espoir plane tout prêt au-dessus du désespoir."

Posté par fedou à 12:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juin 2018

Waking Tide pullover -

* La petite histoire:

En ce moment c'est l'effervescence à la maison. Le soleil est enfin là, il fait beau et (presque) chaud. On est bien! Mais du coup on s'active comme des diables pour que notre maison soit prête pour les vacances. Il y a ainsi une salle de bain à retaper, une piscine à rénover, un jardin à dompter... Ça ne s'arrête jamais. Alors entre découragements et grandes euphorie, je sors parfois ma petite bouée de sauvetage pour une mer plus calme.

IMG_0070* Le patron:

Ce pull est littéralement hors saison. Mais je l'avais dans ma bibliothèque Ravelry depuis des lustres et je l'aime vraiment énormément. Alors, quand on aime on ne compte pas!

IMG_0076

Waking Tide est un pull qui se tricote du bas vers le haut. Toute l'originalité se situe au niveau du yoke d'encolure, dont la dentelle me fait penser au mouvement art déco avec sa symétrie parfaite et sa géométrie. Il est simple à tricoter, et vraiment très rapide.

* La laine:

La Katia Mérino Aran est une laine très douce, agréable à tricoter. Laine industrielle oblige, j'ai quand même trouvé quelques noeuds qui m'ont un peu fait rager. Mais le prix du fil étant très compétitif, on ne peut pas trop en demander non plus.

IMG_0074

* Les plus:

J'adore l'effet loose de ce pull. Très ample, il est facile à porter. Après blocage, l''encolure était trop lâche et avait tendance à s'enfuir sur les épaules.J'ai donc relever les mailles, tricoter un tour à l'endroit et rabattu le tout. Ainsi, le col est plus plaqué et l'encolure ne baille plus. De la même façon, les manches sont un tantinet trop longues. C'est l'inconvénient des modèles en bottom-up, on ne peut pas essayer au fur et à mesure, et là, ça n'aurait pas été du luxe.

IMG_0077

* En bref:

IMG_0071

- Modèle: Waking Tide pullover

- Désigneur: Courtney Spainhower

- Laine: Katia Merino Aran coloris 09

- Aiguilles:  5.5 mm

Posté par fedou à 09:17 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


17 juin 2018

Châle With Ease - Je veux une vie de printemps

* La petite histoire:

Quand arrive le mois de juin et que tu tricotes encore des châles et des gros pulls, c'est soit 1) que tu es vraiment très très frileuse, soit 2) que tu es grave déçue par le comportement de la météo... Je dirais un peu des deux en fait. En tout cas, par chez nous, au creux des volcans, pas un seul jour ne passe sans qu'il n'y ait de la pluie. C'est un tantinet déprimant mais heureusement, le tricot est là et encore une fois il a frappé fort!

* Le patron:

IMG_0065J'avais repéré ce châle il y a fort longtemps. Je cherchais juste la laine parfaite pour m'y mettre. With Ease est un châle triangulaire de forme asymétrique avec un motif de vagues, fleurs, mosaïques ( dans l'art, que veux-tu, chacun voit ce qu'il est!) sur tout le corps. Le motif donne l'impression assez spectaculaire de tricoter en trois dimensions, j'ai adoré. La dentelle est très simple, elle se compose uniquement de mailles ensemble et de jetés; bluffant non? Ce châle a donc un effet assez remarquable et est pourtant d'une facilité déconcertante. J'aime beaucoup le contraste entre le travail fourni et le résultat final.

* La laine:

La laine m'a été gracieusement offerte par Ana de la boutique LANAE qui se situe à Grenoble mais qui possède également une boutique en ligne. Je vous conseille d'y jeter un coup d'oeil, ça regorge de pépites. En tout cas, si vous avez une affection particulière pour les laines rustiques, avec une histoire et respectueuses de l'environnement et des bêtes, vous serez comblées.

IMG_0066

Le Fado est un chant portugais que la chanteuse Amalia Rodrigues fit connaître à la planète entière. Il s'agit ici d'un fil composé de laine de moutons mérinos noirs provenant de la province de l'Alentejo, au sud du Portugal.Cette laine est donc naturellement de couleur noire.
La Filature Fonty et LAINAMAC (Laines Naturelles du Massif Central) sont à l'initiative d'une introduction de cette race dans la Creuse, pour promouvoir un fil ayant un minimum d'impact sur la planète : pas de teinture, pas de transport. Cette mini filière correspond à une attente de la filature, mais aussi à un besoin de diversification de production pour les agriculteurs creusois, en mal de reconnaissance de leur travail et savoir faire.
Cette laine est utilisée pure dans le coloris foncé, et en mélange dans les autres coloris, avec de l'agneau mérinos blanc extra fin de la région d'Arles, qui donne un aspect tweedé à ce fil. Les quelques pailles que vous trouverez peut-être sont le témoignage du minimum de traitements de cette laine pour conserver son caractère et sa vitalité naturels. Vous pouvez aider LAINAMAC en parrainant un mouton noir : www.histoiresdelaines.fr

IMG_0067

* Les plus:

Le châle se révèle pleinement après blocage. La laine gonfle et le motif se régularise. La dentelle est vraiment très facile à tricoter et on peut faire autant de motifs que nous le permet notre laine. Cela permet d'adapter son châle au gré de ses envies et de ses possibilités.

* En bref:

IMG_0069- Modèle: With Ease

- Désigneur: Sylvia McFaden

- Laine: Fonty Fado coloris 661

- Aiguilles:  4.5 mm

Posté par fedou à 16:07 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 juin 2018

Mai heureux - des ponts, des orages et des rencontres

 

IMG_0029

 

IMG_0047

 

IMG_0050

 

IMG_00521-Commencer le mois avec un jour férié, et ce n'est que le début. Faire des crêpes aussi jaune que la lune (merci les poulettes!). 2- Les plants de pommes de terre sortent doucement. 3-Se régaler d'un oeuf à la coque et de mouillettes pour le petit déjeuner. 4- Prendre Florette dans mes bras pour mon tout premier câlin de poulette, c'est tellement doux les plumes.  5- Vider le garage de tous les encombrants moches et déglingués laissés par les anciens propriétaires. On respire. 6- Lire dehors, allongée dans l'herbe et au soleil; un roman qui rend heureux.  7- Le seul jour travaillé de la semaine. 8- Une journée d'orages avec des éclairs et un ciel grincheux. Profiter d'une accalmie pour ramasser les pommes de pin en prévision de l'hiver. 9- Un délicieux cake aux légumes qui embaument la maison; les fauves qui jouent comme des fous dans le jardin. 10- Les poules qui viennent à ma rencontre maintenant quand elles m'entendent approcher du poulailler. 11- Mettre en route le potager avec des laitues, des tomates de toute forme et toute couleur, des concombres, des courges et courgettes, des fraises, des framboises et de la rhubarbe. On va se régaler. 12- Construire les tipis et autres "échelles" pour les plantes grimpantes. 13- L'homme est rentré, il pleut mais nous sommes heureux (Ernestine nous a quitté ce matin, je l'ai trouvé "endormie" sous l'arbre, ce n'est pas un moment heureux, mais cette poule m'a apporté tellement de joie que je me devais de l'écrire, pour m'en souvenir). 14- La folie de la semaine reprend, avec sa valse de trajets, tâches diverses et variées... Mais prendre le temps d'appuyer sur pause. 15- Commencer à planter une clôture pour séparer notre jardin d'"agrément" de notre jardin "comestible" le soir alors que le soleil se couche. Partager les derniers rires de la journée, le soir, à l'abri de la couette.16- Planter le basilic en pleine terre, sans savoir vraiment ce que cela va donner. Se faire conseiller un joli livre par une amie, et le récupérer samedi. Manger une nectarine et enfouir le noyau dans le jardin, peut-être un arbre bientôt? 17-Un déjeuner en amoureux pour faire une pause dans la journée de travail. 18- Planter des semis de radis multicolores. 19- Passer la matinée à rêver devant le "royal wedding". Aller secourir trois nouvelles poules de réforme. Elles sont fatiguées, déplumées et mal en point. mais une nouvelle vie s'offre à elles. Bienvenue à Gertrude, Bergamote et Atalante. 20- Le quatre-quarts du goûter avec les oeufs frais ramassés le matin même (6 en tout!). 21- Et hop, encore un jour férié, se lever à l'aube pour ouvrir le poulailler, profiter des premières lumières du jour et du paysage. 22- Prendre le petit-déjeuner dehors sur la terrasse, au soleil. 23- Grosse fatigue en fin de journée, alors nous nous sommes accordés une soirée cocooning.  24- Les fraises rougissent chaque jour un peu plus. 25- Le morceau "Sir Duke" de Steevie Wonder sur la route du boulot. 26- Tricoter sur la terrasse au soleil en écoutant de la bonne musique. 27- Croquer la première fraise du potager de bon matin rouge comme les joues d'un enfant qui aurait trop couru. Préparer l'été sous une pluie battante et des orages à la chaîne. Bonne fête mamma! 28- Faire la route ensemble, profiter de chaque moment partagé. 29- Faire un semblant de grasse matinée... 30- Encore quelques aménagements au poulailler, et toujours plus de temps passé dehors 31- La fin d'un joli roman.

IMG_0030

Posté par fedou à 11:47 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 mai 2018

Pull Baldric - Le parfait basique

* La petite histoire:

J'ai dans mes placards des pulls et gilets de toutes les couleurs, ou presque.

IMG_0053Il me manquait le bon basique; le pull qui va avec tout et que l'on embarque partout. J'avais de la laine noire en stock, ne restait qu'à trouver le bon patron. Il me fallait quelque chose d'assez simple, de basique, car la couleur noire ne permet pas de nombreuses fantaisies, le risque étant qu'elles ne soient pas visibles. Mais je redoutais néanmoins le 'tout jersey", et c'est au hasard de mes recherches que je suis tombé sur Baldric.

* Le patron:

IMG_0056Le pull se tricote sans couture du haut vers le bas. Quelques rangs raccourcis au départ pour former l'encolure et puis on tourne en rond jusqu'en bas. Cela vous paraît ennuyeux? Que nenni! A partir de la séparation manches/corps, on va tricoter sur les deux flancs une bande de point mousse très ingénieuse. Cela donne un vrai plus au corps. Quand on reprend les manches, on retrouve également ces panneaux de point mousse, à des endroits différents d'une manche à l'autre. Se crée ainsi une vraie unité et une originalité dans le patron. J'adore ces détails, à tel point que j'ai presque regretté de l'avoir réalisé en noir.

* La laine:

IMG_0054Le mélange Alpaca/Kid Silk est un combo gagnant pour moi. Il allie douceur et tenue. D'ailleurs, le mohair revient à la mode et de nombreux patrons sont proposés dans cette matière. Elle permet en effet d'obtenir une pièce bien chaude mais néanmoins légère.

* Les plus:

IMG_0059Isabell Kraemer est une designeuse talentueuse. Ces patrons fourmillent de petits détails, toutes les méthodes sont expliquées et elle nous guide vraiment tout au long du travail. J'aime également cette désigneuse pour ces modèles amples, simples mais féminins avec toujours une petite touche d'originalité. Baldric n'a pas failli à cette réputation. Je suis ravie.

* En bref:

IMG_0058

- Modèle: Baldric sweater

- Désigneur: Isabell Kraemer

- Laine: Drops Alpaca coloris 8903 et Drops Kid Silk coloris 2

- Aiguilles:  4.5 et 5 mm

Posté par fedou à 11:23 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

01 mai 2018

Avril heureux - Le soleil, la terre et des trésors

 

IMG_0015

 

 

 

IMG_0036

 

1-Tomber sur une chanson de Jean-Jacques Goldman à la radio après une journée de travaux en allant chercher les pizzas pour le dîner. 2-Faire la grasse matinée un lundi. Profiter du jardin avant que la nuit ne tombe. 3- Avoir un train et arriver à l'heure au bureau malgré la grève. Voir son projet de poulailler en matériau de récupération se concrétiser. 4- Le vent qui souffle dans les  branches et qui chasse chaque jour un peu plus les nuages, on commence à croire au soleil. Planter les premiers bulbes de glaïeuls reçus à mon anniversaire. 5- Trouver un brin de paille dans la laine que je tricote. 6- Enfiler ses chaussures sans chaussettes pour la première fois de l'année. 7- Construire notre poulailler à quatre mains et installer le potager. 8- Déblayer le jardin, et faire un grand feu de joie avant que la pluie n'arrose tout. 9- Faire des plans pour aménager le coin "permaculture", se renseigner apprendre, et acquérir un savoir de la terre. 10- Voir que mon blog est dans la liste des "meilleurs blogs tricot" sur Canalblog, ça m'a réchauffé le coeur, car j'y passe du temps et je veille à offrir un contenu agréable. 11- Se préparer une bonne tasse de thé chaud à la fin de ma journée de travail. 12- Partager un déjeuner, avant qu'il ne parte quelques jours. 13- Partager et discuter avec les collègues, se sentir utile.  14- Rencontre du troisième type avec les oies et jars de la voisine. 15- Peaufiner le poulailler, installer l'enclos et profiter de ce soleil radieux pour travailler au jardin; les poulettes arrivent dans une semaine. 16- Covoiturer avec une jeune fille qui rend visite à sa grand-mère. Les premières fraises de la saison avec de la crème fraîche et du sucre. 17- Un ciel sans nuage et un soleil au zénith. Son retour et le soir faire un tour du jardin et rêver à demain. 18- Tricoter dehors au soleil les pieds nus dans l'herbe haute. 19- Planter les pommes de terre, et commencer le compte à rebours de l'espoir. 20-Au hasard de nos déambulations au jardin, trouver un plant de pivoines, mes fleures préférées qui me manquaient tant de mon ancien jardin. 21- Tondre la pelouse et retrouver un joli coin de verdure tout beau; et du soleil encore et toujours. 22- Nos poules sont arrivées, elles prennent leurs marques dans le poulailler. 23- Se lever vite, enfiler un ciré et des bottes pour aller ouvrir aux poulettes, sous la pluie. Elles ont mis un peu de temps à sortir, et découvrent leur nouvel espace petit à petit. Un instant, envisager de passer sa vie là, dans le jardin, au milieu des animaux. Et ce soir, les poules m'ont fait le plus beau des cadeaux, le premier oeuf, tout chaud, au milieu de la paille,comme un trésor.  24- Faire la route ensemble pour aller au bureau, se moquer des infos et se sentir légers de tout partager. 25- Les poules prennent confiance, s'installent dans une jolie routine et se remplument (enfin!). Encore deux jolis oeufs ce soir. 26- Une délicieuse charlotte aux fraises et sa crème diplomate...et pouvoir remerciée la pâtissière avec une boîte d'oeufs maison. 27- Dans la nuit, me rendre au poulailler. Nos poulettes sont des poules de réforme très craintives face à l'homme. Quand elles sont arrivées chez nous, elles portaient à la patte une bague en fer qui commençait à leur entamer la chair. Pour les approcher, il a fallu attendre qu'elles dorment pour pouvoir les prendre dans mes bras sans leur courir après. Ma satisfaction du jour: avoir tenu mes poules dans les bras, sentir leur corps tout chaud, caresser leur plumes et les libérer du dernier signe de leur ancienne vie qui les faisait souffrir et boiter.  28- La matinée à la bibliothèque. Une grande balade pendant uen accalmie dans ce samedi tout gris. 29-Prendre le temps de replanter le framboisiers et les derniers bulbes de glaïeuls avant de passer un week-end à l'abri. 30- Un bô-bun délicieux ce midi.

31164049_10156317115566944_5515583939502008811_n

IMG_2883[1]

 

IMG_0020 (1)

Posté par fedou à 09:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

30 avril 2018

La ferme du bout du monde - Sarah Vaughan

W8_la_ferme_du_bout_du_monde_clic

Cornouailles, une ferme isolée en haut d'une falaise. Battus par les vents de la lande et les embruns, ses murs abritent depuis trois générations une famille... et ses secrets.

1939. Will et Alice trouvent refuge auprès de Maggie, la fille du fermier. Ils vivent une enfance protégée des ravages de la guerre. Jusqu à cet été 1943 qui bouleverse leur destin.

Eté 2014. La jeune Lucy, trompée par son mari, rejoint la ferme de sa grand-mère Maggie. Mais rien ne l a préparée à ce qu elle y découvrira. Deux étés, séparés par un drame inavouable. Peut-on tout réparer soixante-dix ans plus tard ?

C'est un roman qui vous plonge dans l'atmosphère des Cornouailles: on entend les vagues, on sent le vent et la pluie, on respire l'odeur de l'herbe et de la ferme... Je ne peux pas vous en dire plus car tout tient dans le suspens et plus on lit, plus on a envie de savoir, un dénouement qui n'intervient qu'à la toute dernière page!

Destinées prises dans les tourments de la Seconde Guerre mondiale, enfant disparu, paysages envoûtants de la Cornouailles, La Ferme du bout du monde a tout pour séduire les lecteurs de L Île des oubliés, d'Une vie entre deux océans et de La Mémoire des embruns.

"Je déteste avoir du sable entre les orteils.
(...) : du sable entre les orteils, c'est justement ça la vraie vie, non ?"

Posté par fedou à 10:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,