04 janvier 2015

Un Noël blanc - Le réconfort de la mélancolie

Constance, atteinte d'un cancer incurable, refuse de mourir à l'hôpital et décide de passer ses derniers jours et son dernier Noël dans sa maison d'enfance à Dublin. Le courage tranquille de cette femme, son humour, son amour de la liberté qui lui fait refuser l'acharnement thérapeutique sonnent presque comme une victoire sinon sur la mort du moins sur la peur de mourir.

Elle a encore deux tâches à accomplir: terminer le livre qu'elle écrit pour apprendre la femme qu'elle a été et confier à son père la petite fille qu'elle avait voulu élever seule. 

Les moments présents se croisent et s'entremêlent avec les souvenirs du passés, dessinant ainsi une femme combattante et combative, sûre d'elle et pourtant tellement fragile, entourée et pourtant si seule.

Considérée comme l'un des meilleurs écrivains irlandais contemporains (et à juste titre au vu de ce roman) , Jennifer Johnston nous livre ici une oeuvre poignante, superbement écrite, une lumineuse réflexion sur la mort certes, mais bien au-delà, sur l'influence de nos choix, de nos décisions, sur le destin.

IMG_0132

" C'était toujours un évènement quand on apportait l'arbre de Noël à la maison. La fraîche odeur des aiguilles de pin dans les chambres qui sentaient l'hiver. La joie de sotir les guirlandes étincelantes des papiers de soie dans lesquels on les avaient enveloppées onze mois auparavant. La chaude odeur de la cire lorsque, pour la première fois, les petites bougies rouge et tire-bouchonnées scintillaient dans leurs supports dentelés. C'était presque mieux que Noël, qui, au fond, ne répondait jamais à l'attente de personne."

 

Posté par fedou à 19:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,


01 janvier 2015

Toujours tenir ses bonnes résolutions...

Tout d'abord, bonne année! Ce n'est pas sans regret que je vois s'éloigner 2014 et avec une certaine excitation que j'accueille 2015. Je sais que tous les ans c'est la même choses, mais cette année je voudrais y croire. Il ne tient qu'à nous de faire ce chaque jour, un beau jour!

Bref, cette année encore plus que les précédentes, sera placée sous le signe de la douceur, diu calme, du partage et, je l'espère, de l'écoute.

Au début de l'année 2014, je m'étais lancé trois défis:

- tricoter en anglais

- tricoter du jacquard

- tricoter des chaussettes

J'en ai relever deux sur trois, ce qui fait une bonne moyenne quand même.

- Je me suis jetée avec énormément de plaisir dans les tutos en anglais. Je les trouve tellement plus faciles, plus clairs et plus riches que ceux en français...Un vrai plaisir chaque fois de se dire, que oui, c'est possible! Et le choix est tellement vaste que ce serait vraiment dommage de ne pas en profiter. Surtout qu'il n'y a pas du tout besoin d'être Shakespeare pour les comprendre. Il suffit de piger les abréviations, toujours les mêmes, et après,, ça fonctionne tout seul. Bref, je suis entièrement satisfaite!

- Grâce aux Petits points parisiens, j'ai aussi pu faire mes premiers pas en jacquard. des cours étaient dispensés pas "Colette" , première d'atelier à la Maison Belmain. J'ai sauté sur l'occasion et voilà mon premier snood en jacquard, sans modèle, juste à partir de mes croquis. Alors, oui, je suis un peu sur le fil, on est déjà en 2015, mais je le compte quand même comme un défi relever, parce que maintenant je maîtrise le BABA de la technique.

2015-01-01 16

Et si le tricot détend vraiment, le jacquard est une vraie séance intensive de yoga. Le dessin se forme rang après rang, on marie les couleurs, on voit évoluer sa petite histoire. Une expérience qui me plaît beaucoup, j'ai d'ailleurs déjà trouvé un modèle de pull qui sera parfait!

2015-01-01 16

- Les chaussettes en revanche ne font toujours pas partie de ma garde-robe. Je crois que je suis définitivement plus attirée par les "grandes pièces" et le fait de devoir tricoter deux fois la même chose fini de me rebuter... Je crois donc qu'il n'y aura pas de chaussettes tricotées main pour moi!

Et pour 2015? Mon projet, mon envie, serait de tenter le crochet, parce que je bave littéralement devant les plaids, amigurumis et autres jolies créations de mes tricopines... Alors voilà, l'année 2015 sera une année crochet ou ne sera pas.

Et de nouveau, je tenais de tout coeur à vous souhaiter une excellente nouvelle année. Qu'elle puisse vous apporter uniquement des moments heureux, de grandes satisfactions et de très belles émotions!

IMG_0084

 

Posté par fedou à 16:19 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 décembre 2014

Charlotte ( aux fraises ) cardigan

2014-12-28 132014 s'en va doucement, poussée par le vent glacial qui souffle par ici, les rues sont encore toutes illuminées, les gens se tapissent chez eux, heureux de se retrouver... Et moi, je tricote.

2014-12-28 13Je tricote un petit bijou, un nuage rose, une meringue à la fraise...le Charlotte cardigan de la collection Madder proposée par Carrie Bostick Hoge. Ce gilet, qui se tricote au point mousse dans son intégralité est très facile à porter, mais aussi à tricoter et est proposé en deux versions: une construction droite (que je vous montre ici) et une construction en A (c'est à dire évasée en bas).

2014-12-28 13

Mais tout ce qui fait le charme de ce gilet, c'est la laine: The Fiber Company Terra (40% baby alpaga, 40% mérino et 20% soie: 100%bonheur). C'est une fabuleuse laine mèche avec un aspect très rustique mais d'une douceur insoupçonnée. Le mélange baby alpaga, merino et soie est filé puis teint avec 2 tons afin de créer un fil tweed qui donnera un aspect unique à cette laine. J'ai choisi la couleur Hollyhock (rose trémière) et cela donne un dégradé de rose pâle, vieux rose et rose plus soutenu assez difficile à décrire.

2014-12-28 13

Petite mésaventure lors du blocage néanmoins, en effet le gilet a adopté des dimensions gargantuesques, prenant des allures assez effrayantes de gilet du "Père Noël est une ordure". Je n'ai pour autant pas voulu le laisser tomber et j'ai pris une décision radicale: le feutrage!! Direction la machine à laver et après un lavage en bonne et due forme, il est ressorti en taille "standard".

2014-12-28 13Il deviendra très vite l'indispensable partenaire de mes jeans pour aller travailler ou se promener en forêt! 

2014-12-28 13

 

26 décembre 2014

Textured shawl - Les cadeaux de Noël # 1

Cette année, contrairement à ces derniers 28 Noëls, je n'ai pas pu rejoindre ma famille en Italie pour les fêtes de fin d'année. Je reste donc chez nous, avec l'Amoureux, les fauves,et les amis que nous avons invités nombreux tout au long de cette période. Malgré tout, je ressens de la nostalgie face à cette situation.

Enfin, bref. Il fallait quand même que l'atelier du lutin qui tricote reste ouvert, et je dois vous avouer que j'ai quand même pas mal fait chauffer les aiguilles.

Ce châle me tient tout particulièrement à coeur pour diverses raisons. Tout d'abord, il est destiné à ma maman. Il y a eu, certes, l'année dernière, une écharpe en point mousse, tricotée en acrylique, avec des défauts et des trous... Mais je préfère l'oublier. Cette année, ma maman a le droit à du 100% mérinos, à un châle bien enveloppant et chaud, avec des jetés volontaires et un travail régulier et puis c'est tout!

IMG_0097

Ensuite, ce châle est tricoté avec une laine très spéciale. Il s'agit de la Laine vagabonde achetée cet été à l' Argentière la Bessée dans le Parc des Ecrins. Elle vient de l'élevage d'une jeune bergère qui envoie en suite sa laine en Italie pour transformation. C'est une laine peignée, très douce et très agréable à tricoter. N'hésitez pas à aller jeter un coup d'oeil à son site, c'est assez magique!

IMG_0098

Et enfin, ce châle est un pur bonheur à tricoter. Pour ma part je me suis juste servi des différents points utilisés (point texturé, jersey et point mousse) que j'ai alterné au rythme de mes envies! D'aillerus, il ne s'agit pas à proprement parler d'un tuto, mais plus d'indications afin que l'on puisse faire le châle qui nous corresponde le plus possible. Petit plus non négligeable, il est disponible gratuitement sur Ravelry.

Au final, un châle facile à tricoter, une laine tout simplement magnifique et dont la bergère gagne à être connue et, je l'espère, une maman ravie et bien au chaud!

IMG_0099

 

Textured shawl - Laine vagabonde coloris bordeaux - Aiguilles 5.5mm

Posté par fedou à 11:47 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

13 novembre 2014

A l'ombre des bananiers - Banana Leaf Shawl

2014-11-13 10

Les journées grisouillent (du verbe grisouiller, si ça existe !) et se rafraîchissent comme il se doit en ce début de mois de novembre. J'ai ressortit les gros pulls, les sous pulls, les t-shirts à manches longues, les grosses chaussures avec de la moumoute... Bref, je suis prête pour affronter l'hiver.

Mais comme toute tricoteuse (et frileuse), je n'ai jamais assez de châles, écharpes, snoods et  autres étoles dans mes tiroirs... Et le choix sur la toile ne manque pas.

2014-11-13 10

Le modèle m'avait tapé dans l'oeil depuis un bon moment mais je ne savais pas encore si je l'aimais d'amour ou si je le détestais cordialement... J'ai fini par céder à son appel et me voilà avec une feuille de bananier autour du cou.

2014-11-13 10

Je voulais un châle original, je l'ai eu:

  • Il est bicolore: un beau rose saumoné (les fashionistas diraient "corail") associé à une laine beige pailletée de milles couleurs. Pour les changements de couleurs, je me suis inspirée de la construction du modèle qui se fait en trois parties (début, corps et fin) et j'ai par ailleurs "marqué" le milieu en le faisant en couleur contrastante également. 

2014-11-13 10

  • Il est doux, soyeux et enveloppant à souhait (204 cm de long, belle bête). Un vrai bonheur à porter.

2014-11-13 10

L'étole se tricote vraiment très facilement et d'ailleurs les répétitions deviennent très vite addictives: on a envie de finir une partie pour faire apparaître la suivante et voir se former progressivement le dessin de la feuille. La construction est astucieuse et les explications vraiment très claires.

2014-11-13 10

Banana Leaf Shawl de Yuki Ueda - Aiguilles 3.75 mm - Laine Juno Fibre Alice Lace coloris party shoes et Laine Koigu Painter's Palette Premium Merino coloris mixed

Posté par fedou à 11:02 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


20 octobre 2014

Nature life #5

IMG_0025

IMG_0027

IMG_0028

IMG_0030

IMG_0031

IMG_0034

IMG_0037

IMG_0039

IMG_0040

IMG_0045

Nous avons donc changé de maison, de mode de vie, de village, et donc aussi de chemins de balade. En ce dimanche d'été en plein mois d'octobre, nous avons troquer les travaux  pour nos chaussures de marche et sommes partis découvrir les environs. Des chemins de traverse, un peu escarpés mais offrant des petites merveilles pour les yeux. Des fauves en baignade.

Nous avons cette chance absolue de vivre au milieu de la nature, sans être loin de la civilisation. Aujourd'hui, sur ces petits chemins de GR nous étions seuls, mais pour autant très bien entourés: des bruits, des couleurs, des animaux, une nature flamboyante.

Rentrer requinqués, reprendre les outils mais ce dire que oui, décidement, ce choix est le bon; nous sommes heureux.

Excellente semaine à vous.

 

Posté par fedou à 08:46 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

17 octobre 2014

Chapeau papa.../Bonnet Turn a Square

En ce moment donc, nous faisons du camping. Certes, il commence à faire un peu froid, mais nous avons toujours aimé ça, camper.

Pourtant, nous avons une bien belle nouvelle maison... Le problème, c'est qu'elle n'est nouvelle que pour nous; notre maison est une vieille dame. Elle grince un peu, elle a des rhumatismes, elle est dans son jus, et porte les stigmates du temps...  Bref, les travaux sont un peu notre pain quotidien. Mais nous l'aimons, même si elle nous demande qu'on s'occupe beaucoup d'elle et qu'on la remette sur pieds... Et comme nous ne sommes pas avides de bras en ce moment et que mon papa c'est MacGiver (mais en mieux), il passe beaucoup de ses journées libres à prendre soin de Madame.

IMG_0021

C'est toujours aussi délicat de voir son papa travailler dur pour rendre notre maison vivable pendant que je le regarde et essaye de l'aider du mieux que je peux. Alors, pour le remercier, et parce qu'il commençait déjà à tomber malade, et qu'il avait oublié son bonnet chez lui, j'ai voulu le remercier à ma manière.

IMG_0009

Un nouveau bonnet, tout beau, tout chaud qui part ce soir direction la Picardie pour aller réchauffer les oreilles de mon papa bricolo.J'espère qu'il lui plaira...

IMG_0019

Le modèle est gratuit et le designer n'est autre que Jared Flood. La construction est d'une simplicité tout à fait adaptée à l'état de mon cerveau en chantier et rapide à tricoter (ce qui est très bien aussi pour ne pas culpabiliser d'aligner des rangs au lieu d'arracher du papier peint...).

Allez, bon vent, petit bonnet!

IMG_0010

 

 

 

Posté par fedou à 20:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 septembre 2014

La mort à petits pas...

"Sylvie est partie discrètement sur la pointe des pieds en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. Elle ne voulait pas déranger, elle m'a dérangé au-delà de tout. Cette année, l'hiver a commencé plus tôt, le 12 novembre. Je crois qu'il va durer longtemps et être particulièrement rigoureux."

527900_18087705_460x306

L'auteur a un credo, il ne veut pas sombrer dans le mélo. Il se lance dans la chronique gaie au jour le jour de son deuil. Avec ce livre, Jean-Louis Fournier touche une nouvelle fois la corde sensible du lecteur, le faisant passer du sourire aux larmes, en abordant un thème pourtant si personnel et universel à la fois. 

" Quand je voulais te mettre en colère je disais que tu étais une bonne ménagère. Tu rangeais tout et je ne retrouvais rien. Aujourd'hui, je n'ai plus rien à perdre."

Je pense que la Mort est l'une de mes plus grande névrose. A chaque fois que l'on aborde le sujet je me barricade, la peur m'assaille et je ne veux surtout pas en entendre parler, je fais taire mes angoisses car à chaque fois j'ai l'impression qu'un gouffre m'englouti, je manque d'air.

Et pourtant, quand ce samedi, une lectrice à rapporter le livre Veuf de Jean-Louis Fournier et me l'a tendu en me disant dans un sourire: "Ce livre vous réconcilie avec la perte!", je ne l'ai pas remis dans les rayons mais dans mon sac pour le dévorer en une soirée.

La Mort me fait toujours peur, mais le temps d'un roman, j'ai réussi à en sourire.

7723456680_veuf

 

" On m'a retiré ma moitié, ce que j'avais de mieux. Je m'arrose de ton parfum pour que tu repousses."

Posté par fedou à 15:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 septembre 2014

Sur un air d'Opéra

" Vendello a posé le livre. tu es l'entre-deux, la note suspendue, l'équilibre fragile. Tu es le vacillement qui contient la chute, tu es la dièse qui frôle le sol, un presque sol; tu es la défaillance retenue d'extrême justesse, tu es le bord de l'abîme. Tu es ce qui pourrait être et qui n'est pas, tu es un possible. Tu es cette note en mouvement obligé vers une autre, qui voudrait se confondre avec elle et ne se confond pas. tu as l'incertitude. Tu es la note sensible."

Ils se voient de temps en temps, pour un apéritif, un concert à l'opéra, une galette des rois. Elle s'occupe de lui quand il tombe malade, et, lorsqu'elle perd sa grand-mère, se réfugie chez lui.

Mais Vendello se fait de plus en plus absent, lui parle sans cesse du chef Noureguiev… Elle se renseigne sur Noureguiev, visite les mêmes lieux que Vendello, et finit par découvrir son homosexualité. Déçue, se sentant trahie, elle se demande pourquoi il l'a laissée l'aimer…

Un récit très sensible, écrit avec une grande simplicité, qui avance à coups de menus événements, de petites touches, où rien n'est dit, mais tout est implicite.

note sensible

La note sensible, Valentine Goby.

" Le ciel était transparent. Il faisait jour. Au-dehors, les volets étaient encore fermés, les rideaux tirés, les stores baissés. Il n'entrait pas les fenêtres ni lumières, ni bruits. Les balcons étaient déserts, la cour vide [...]. Le plafond était silencieux, le couloir muet, les chambres . C'était dimanche".

Posté par fedou à 10:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2014

Le châle en vadrouille - Cameo II

Tous ceux qui ont déjà déménagé au moins une fois vont très vite se reconnaître dans ce récit de cartons et autres réjouissances, mais il convient de commencer l'histoire par le début.

Fin août, nous avons fêté l'anniversaire de ma belle-mère et pour l'occasion je lui avais tricoté un châle Cameo dont elle avait choisi les couleurs. Elle me l'a demandé début août.

Je l'ai emmené partout avec moi sur la route des vacances, avec toujours une petite angoisse quant aux délais.J'avais peur qu'il ne soit pas prêt à temps, que je ne puisse pas l'offrir à la date fatidique. Et en fait... Ce fût bien pire..

IMG_0020

Lorsque nous sommes rentrés de vacances, avec l'Amoureux nous nous sommes jetés à corps perdu dans les cartons, les démarches administratives, les rendez-vous divers et variés qui jalonnent un changement de nid. Pendant toute cette période, j'ai fini le châle et je me suis fait un devoir tout particulier de le garder en lieu sûr pour le mettre, le moment venu, dans le bon carton.

Sauf qu'une fois dans la nouvelle maison, impossible de remettre la main dessus. J'ai ouvert tous les cartons, vidé leur contenu dans différentes pièces mais pas de châle. C'était mort pour le cadeau en temps et en heure!

IMG_0021

L'Amoureux l'a retrouvé il y a quelques jours, dans le panier à linge sale (oups, ne me demandez pas en quoi j'ai pu considérer cet endroit comme sûr...) soit une semaine après la bataille ! Je suis un peu dégoûtée mais maintenant je l'ai re rangé (dans ma malle à laine, dans ma pièce atelier) et il attend patiemment sa nouvelle propriétaire (si je ne le perd pas d'ici là).

IMG_0022

Posté par fedou à 10:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,