27 septembre 2014

La mort à petits pas...

"Sylvie est partie discrètement sur la pointe des pieds en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. Elle ne voulait pas déranger, elle m'a dérangé au-delà de tout. Cette année, l'hiver a commencé plus tôt, le 12 novembre. Je crois qu'il va durer longtemps et être particulièrement rigoureux."

527900_18087705_460x306

L'auteur a un credo, il ne veut pas sombrer dans le mélo. Il se lance dans la chronique gaie au jour le jour de son deuil. Avec ce livre, Jean-Louis Fournier touche une nouvelle fois la corde sensible du lecteur, le faisant passer du sourire aux larmes, en abordant un thème pourtant si personnel et universel à la fois. 

" Quand je voulais te mettre en colère je disais que tu étais une bonne ménagère. Tu rangeais tout et je ne retrouvais rien. Aujourd'hui, je n'ai plus rien à perdre."

Je pense que la Mort est l'une de mes plus grande névrose. A chaque fois que l'on aborde le sujet je me barricade, la peur m'assaille et je ne veux surtout pas en entendre parler, je fais taire mes angoisses car à chaque fois j'ai l'impression qu'un gouffre m'englouti, je manque d'air.

Et pourtant, quand ce samedi, une lectrice à rapporter le livre Veuf de Jean-Louis Fournier et me l'a tendu en me disant dans un sourire: "Ce livre vous réconcilie avec la perte!", je ne l'ai pas remis dans les rayons mais dans mon sac pour le dévorer en une soirée.

La Mort me fait toujours peur, mais le temps d'un roman, j'ai réussi à en sourire.

7723456680_veuf

 

" On m'a retiré ma moitié, ce que j'avais de mieux. Je m'arrose de ton parfum pour que tu repousses."

Posté par fedou à 15:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


22 septembre 2014

Sur un air d'Opéra

" Vendello a posé le livre. tu es l'entre-deux, la note suspendue, l'équilibre fragile. Tu es le vacillement qui contient la chute, tu es la dièse qui frôle le sol, un presque sol; tu es la défaillance retenue d'extrême justesse, tu es le bord de l'abîme. Tu es ce qui pourrait être et qui n'est pas, tu es un possible. Tu es cette note en mouvement obligé vers une autre, qui voudrait se confondre avec elle et ne se confond pas. tu as l'incertitude. Tu es la note sensible."

Ils se voient de temps en temps, pour un apéritif, un concert à l'opéra, une galette des rois. Elle s'occupe de lui quand il tombe malade, et, lorsqu'elle perd sa grand-mère, se réfugie chez lui.

Mais Vendello se fait de plus en plus absent, lui parle sans cesse du chef Noureguiev… Elle se renseigne sur Noureguiev, visite les mêmes lieux que Vendello, et finit par découvrir son homosexualité. Déçue, se sentant trahie, elle se demande pourquoi il l'a laissée l'aimer…

Un récit très sensible, écrit avec une grande simplicité, qui avance à coups de menus événements, de petites touches, où rien n'est dit, mais tout est implicite.

note sensible

La note sensible, Valentine Goby.

" Le ciel était transparent. Il faisait jour. Au-dehors, les volets étaient encore fermés, les rideaux tirés, les stores baissés. Il n'entrait pas les fenêtres ni lumières, ni bruits. Les balcons étaient déserts, la cour vide [...]. Le plafond était silencieux, le couloir muet, les chambres . C'était dimanche".

Posté par fedou à 10:31 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2014

Le châle en vadrouille - Cameo II

Tous ceux qui ont déjà déménagé au moins une fois vont très vite se reconnaître dans ce récit de cartons et autres réjouissances, mais il convient de commencer l'histoire par le début.

Fin août, nous avons fêté l'anniversaire de ma belle-mère et pour l'occasion je lui avais tricoté un châle Cameo dont elle avait choisi les couleurs. Elle me l'a demandé début août.

Je l'ai emmené partout avec moi sur la route des vacances, avec toujours une petite angoisse quant aux délais.J'avais peur qu'il ne soit pas prêt à temps, que je ne puisse pas l'offrir à la date fatidique. Et en fait... Ce fût bien pire..

IMG_0020

Lorsque nous sommes rentrés de vacances, avec l'Amoureux nous nous sommes jetés à corps perdu dans les cartons, les démarches administratives, les rendez-vous divers et variés qui jalonnent un changement de nid. Pendant toute cette période, j'ai fini le châle et je me suis fait un devoir tout particulier de le garder en lieu sûr pour le mettre, le moment venu, dans le bon carton.

Sauf qu'une fois dans la nouvelle maison, impossible de remettre la main dessus. J'ai ouvert tous les cartons, vidé leur contenu dans différentes pièces mais pas de châle. C'était mort pour le cadeau en temps et en heure!

IMG_0021

L'Amoureux l'a retrouvé il y a quelques jours, dans le panier à linge sale (oups, ne me demandez pas en quoi j'ai pu considérer cet endroit comme sûr...) soit une semaine après la bataille ! Je suis un peu dégoûtée mais maintenant je l'ai re rangé (dans ma malle à laine, dans ma pièce atelier) et il attend patiemment sa nouvelle propriétaire (si je ne le perd pas d'ici là).

IMG_0022

Posté par fedou à 10:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 août 2014

Ca déménage...

Après des vacances bien méritées (et les vacances le sont TOUJOURS), nous entamons avec l'Amoureux une nouvelle vie. On change de nid pour s'installer dans un chez nous rien qu'à nous!

Alors en ce moment nos journées ressemblent un peu à ça:

demenagement

Et comme la maison n'est pas une jeunette, on doit aussi faire face à ça.

Fotolia_12337176_XS

Tout ça pour dire que le blog va un peu tourner au ralenti en ce moment, parce que je manie plus le pinceau que les aiguilles. Mais je reviens vite!

Posté par fedou à 12:04 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 août 2014

Neige sur les cimes - Gathering stripes

IMG_0007L'hiver se prépare toujours mieux l'été. On pense aux prochains jours froids, aux matins difficiles et brumeux, aux journées toutes sombres. Bref, on devient prévoyants. Il en va de même avec le tricot. En plus cette année, pourquoi se priver, les fils ne collent pas aux doigts et glissent d'une aiguille à l'autre sans aucune difficulté; ce n'est pas comme si il faisait chaud !

IMG_0006

J'ai toujours préféré l'hiver à l'été. Bien que très frileuse, je peux dans ces cas là accumuler les couches, alors que quand tu as chaud, il faut bien arrêter l'effeuillage à un moment. Pareil, j'ai toujours préféré partir à la montagne, à la fraîche, qu'en plein cagnard à la mer... Et disons que ma petite semaine dans le Parc des Ecrins m'a inspiré ce message.

IMG_0014

Bref, un millier d'excuses toutes faites pour justifier mon pull Gathering Stripes du mois d'août.Et je savais aussi que je tricoterais une valeur sûre. Je l'avais vu sur le blog de maman_crotte qui l'a tricoté pour son petit bonhomme et j'avais été conquise tout de suite.

IMG_0011

Un petit bonheur tout simple qui se tricote sans effort. Tout en simplicité, ce pull additionne néanmoins plusieurs détails très sympas: le col d'abord, tout en point mousse avec son ouverture latérale (même si cela implique de coudre des boutons), les rayures évidemment, et aussi les jolies finitions des manches et du bas du pull.

IMG_0008

Un régal donc si ce n'est mon blocage psychologique avec les rangs raccourcis. Il n'y a rien de compliqué pourtant, il suffit de suivre les explications. Mais c'est mon Everest à moi, mon chemin de croix, que je suis obligée de refaire au moins deux fois, à tous les coups il me manque des mailles.

Une fois cette étape passée, c'est toujours tout droit! Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, je me suis gâtée au niveau de la laine en utilisant de la Madelinetosh  Tosh Merino light ( 100 % mérinos et 100% lavable en machine) ...le Saint Graal de la tricoteuse frileuse tricoté avec des aiguilles 4.

IMG_0012

Bon et maintenant : moufles, bonnet, chaussettes... J'hésite !


04 août 2014

Guernsey wrap

Depuis que j'habite en France, j'ai toujours eu une attirance forte pour la Bretagne et ses îles lointaines: Ouessant, Chausey, Jersey ... J'aime cette ambiance tourmentée, les palettes de bleus, les paysages, l'air marin. J'aime vraiment beaucoup ce coin là, on se sent un peu seul au monde, tout petit face à la nature et aux éléments. Je me souviendrais toujours de ma première visite à Etretat, à la Toussaint. Il avait plu comme jamais, mais les paysages étaient splendides et la météo ajoutait un côté authentique. Bref, j'adore l'atmosphère bretonne et tout ce qui s'y attache.

2010-06-19 13-37-56

Je poursuis toujours mon objectif "vide ta malle de laines" et je me rends compte que ce que j'imaginais comme un vrai Everest se révèle un projet très facile. C'est fou ce que je collectionne comme laine! Il y avait au fond de ma malle une quantité assez conséquante de Cascade 220 Heither coloris 9450 (vert/gris/bleu)., à tel point que je me suis même demandé pourquoi je ne l'avais pas utilisé avant et comment j'avais pu l'oublier comme ça pauvrette! Une recherche rapide dans mes tutos a décidé de l'accord parfait: la Guernsey Wrap de Brooklyn tweed.

1-Guernsey wrap 004

Guernsey est une dépendance de la couronne britannique dans la Manche au large des côtes bretonnes. C'est une île de pêcheurs,  destination rêvée pour des promenades revigorantes le long des sentiers de falaise, pour des flâneries dans les paysages bucoliques de l’intérieur des terres.

La Guernsey wrap s'inspire des motifs des pêcheurs pour recréer un style très anglais, autant vous dire que mon coeur a été conquis tout de suite.

1-Guernsey wrap 006

En ce qui concerne les instructions, c'est d'une pureté sans tâche! Des petits tableaux (3 au total que l'on tricote une ou plusieurs fois et que l'on combine), des conseils précieux et une suite de mailles envers et de mailles endroits. On n'imagine pas une telle simplicité quand on regarde le résultat. C'est ici tout le talent de Jared Flood qui s'exprime.

1-Guernsey wrap 008

J'ai pris tout mon temps pour la tricoter, je l'ai laissée trainer en longueur. Pas par manque de motivation mais plutôt pour faire durer le plaisir, je voulais me l'approprier complètement. J'avais l'impression de "tricoter" une histoire.

Le motif est très harmonieux, et le tricot en lui-même est très enveloppant. C'est exactement ce que je cherchais. Souvent, les écharpes proposées sont très jolies mais faites de dentelles ou de motifs "courants d'air". Bref, pour une frileuse comme moi, je n'y trouvais pas mon compte.

1-Guernsey wrap 009

Avec Guernsey, je suis comblée. Je vais pouvoir rester sur la terrasse le soir à tricoter tout en ayant le cou bien au chaud. Elle me plaît vraiment et va devenir mon écharpe pour l'hiver 2014/2015 !

1-Guernsey wrap 011

Posté par fedou à 10:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

20 juillet 2014

Week-end royal

Bien qu'étant en plein mois de juillet, le temps n'est pas franchement à la fête. Du coup aujourd'hui c'était plaid, thé, tricot et film. Ce fut un vrai coup de coeur pour moi, et il faut absolument que j'en parle. Il s'agit de Week-end royal, un film sorti en salle en 2012 et dont je suis totalement passée à côté. Et pourtant quel joli film (contrairement aux critiques que j'ai pu lire ensuite sur internet).

indexC'est l'histoire de la relation amoureuse entre le président des Etats-Unis Franklin D. Roosevelt (et j'ai ainsi aussi appris qu'il avait la polio) et sa cousine éloigné Daisy Le film se déroule sur un week-end en 1939 au cours duquel par ailleurs le couple royal britannique est en visite. ils sont venus chercher l'aide du gouvernement américain pour affronter l'armée allemande. Tout l'humour de ce film réside dans la découverte du couple royal du mode de vie qu'a choisi Franklin D. Roosevelt. Peu à peu, tous deux tentent de s'ouvrir à cette légèreté qui tranche tant avec les coutumes royales. Le Président, lui, consacre toutes ses attentions à sa cousine éloignée, Margaret «Daisy» Suckley, avec qui il entretient une relation passionnée et non exclusive...

imagesOn y observe, d'un oeil très amusé, la pudeur britannique se dissoudre comme neige au soleil dans la bonhomie yankee : il faut dire que Bill Murray incarne un Roosevelt hypocrite et bonhomme avec une décontraction extrêmement séduisante. Bon et puis je ne vous cache pas que ces films d'époques, ces paysage de campagne, les costumes... ont fini de me séduire.

image
le conseille vraiment.

Posté par fedou à 17:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juillet 2014

Brume sur les calanques - Châle Cameo

Un châle encore, pour parfaire et compléter ma collection déjà bien fournie.Il s'agit de Cameo de Paulina Popiolek disponible ici. Cette créatrice talentueuse réunit dans toutes ses créations facilité et femminité. Les détails sont subtils, les formes gracieuses, les modèles abordables même pour des tricoteuses débutantes.

1-cameo 001Cette fois-ci je me suis tournée vers un châle triangulaire qui associe rayures et dentelle. Toujours dans l'optique de diminuer mon stock de laines, le plus difficile a été de trouver les deux couleurs à associer. Au départ, j'étais partie sur une idée assez audacieuse: le bleu "Flâner dans les calanques" en (Vi)laines bêtises et le vert "Menthe à l'eau" en (Vi)laines gourmandises. Finalement je me suis un peu dégonflée en me disant que je risquais de ne jamais porter un châle aussi pétant.

1-cameo 002

Je suis donc retournée dans ma malle et y ai dégoté deux pelotes de Partner 3,5 couleur "Brume". Ces couleurs douces m'ont rappelé les plages en été entre mer et rochers, en parfait accord avec la saison actuelle.

1-cameo 009

Quand au châle, c'est une pure merveille à tricoter même si les rangs de point mousse peuvent sembler très longs à tricoter vers la fin. J'ai appris une nouvelle technique avec ce nouveau modèle, un petit détail très sympa: les picots! Ils donnent au châle une finition assez originale et lui confèrent toute sa particularité.

1-cameo 004

J'ai dû malheureusement réduire la partie dentelle à cause de la quantité de laine disponible. Du coup, il perd un peu en ampleur. Il reste néanmoins très chaud, doux et enveloppant. Il sera parfait pour cet hiver (et même pour maintenant étant donné le temps de novembre qu'il y a par ici, surtout le matin).

Et du coup, cela me fait un châle en plus et trois pelotes en moins!

Posté par fedou à 19:25 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 juillet 2014

J'veux du soleil - Milanese Loop

1-milanese loop 001Début de mois de juillet de fou fou par ici, avec beaucoup de soleil quand même et un petit peu de nuages, mais mon pull que je n'arrive pas à enlever encore (quand je vous dis que je suis frileuse). Mais bon, contre mauvaise fortune bon coeur, j'en profite pour parfaire ma garde robe de tricoteuse avec ce superbe col en dentelle disponible gratuitement ici.

1-milanese loop 003Et puis comme en ce moment ma vie change pas mal, ce n'est pas du bleu que j'ai tricoté mais bien du jaune, avec un mélange de laine et nylon (Vi)laines au nom plus qu'évocateur: "Se languir au soleil". On s'y croirait presque.

1-milanese loop 006Tricoté en une petite semaine, il est vraiment facile à réaliser et représente pour moi un condensé de ces jours passés: les rires du tricothé des Petits points parisiens, les doutes liés à mon nouveau travail, la belle semaine ensoleillée qui vient de passer... Bref, c'est un joli recueil de souvenirs tous doux autour du cou.

1-milanese loop 005Je ne peux que vous conseiller de le mettre illico sur vos aiguilles, c'est un petit trésOR.

1-milanese loop 009

Posté par fedou à 19:38 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 juin 2014

Nature life # 4

1-balade du dimanche 002

1-balade du dimanche 003

1-balade du dimanche 004

1-balade du dimanche 007

1-balade du dimanche 009

1-balade du dimanche 012

1-balade du dimanche 014

1-balade du dimanche 015

1-balade du dimanche 016

Dernier dimanche de juin, entre pluie et éclaircies, nous avons réussi à mettre le nez dehors pour prendre un bon bol d'air frais. Profiter des petits trésors de la nature, de ses couleurs et de ses petits habitants. Être à l'affût du moindre petit bruit, de la moindre odeur.

Posté par fedou à 17:21 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,