01 juin 2016

L'habit ne fait pas le moine ou comment réduire sa garde robe.

Aujourd'hui, j'avais envie de parler chiffons. Je ne suis pas une grande "modeuse"; aux habits tendances et chics, je leur préfère ceux confortables, avec une valeur sentimentale, un coup de coeur dans une petite boutique...Ce qui n'empêchait pas mon placard de déborder.

vide-dressing

Je suis frileuse et j'ai tendance à accumuler les pulls, les sous pulls, les tee-shirts à manches longues, les pantalons...Pour me retrouver à toujours porter les mêmes pièces.

Alors , j'ai ouvert bien grand mon placard, j'ai tout sorti et j'ai fais LE tri. Je me suis imposée deux grandes sections:

- Ce que je mets souvent (voire tout le temps)

- Ce qui dort au fond du placard depuis bien trop longtemps que j'ai divisé en

  • je jette (habits très usés, abîmés...)
  • je recycle (brocante, don, upcycling)

et un seul mot d'ordre: préférer la qualité à la quantité.

Après une bonne après-midi, où j'ai vraiment pris du plaisir à ranger, ma garde robe se retrouve désormais réduite à:

  • 6 pulls chauds
  • 3 pulls légers
  • 4 tee-shirts à manches longues
  • 5 tee-shirts à manches courtes
  • 1 chemise
  • 1 jean
  • 4 pantalons
  • 2 shorts
  • 2 robes
  • 2 jupes
  • 2 manteaux / 1 veste
  • 1 ciré (c'est de saison)

images

Au début, j'ai eu peur de ne rien avoir à me mettre sur le dos au bout d'une semaine. Mes craintes se sont envolées! Après un mois de pratique, les résultats sont plutôt concluants: moins de lessive, moins de repassage, moins de temps passer à gamberger devant mon placard, des tenues plus faciles à associer, des vêtements auxquels je tiens vraiment et que je trouve du plaisir à porter.

Mes jolis tricots prennent toujours plus de place dans mon placard mais dans mon petit coeur de tricoteuse aussi. D'ailleurs, je ne désespère pas un jour de me passer définitivement des magasins pour m'habiller; que ce soit en tricotant mes propres pièces où en chinant dans les brocantes et autres friperies.

chaussettes-copie1

En ce qui concerne plus précisément le tricot, en tant que loisir créatif, je ne voulais pas me fixer de règles. Je souhaitais continuer à tricoter ce dont j'avais envie plus que ce dont j'avais réellement besoin... Mais cette philosophie aussi est en train de changer. J'essaye de rationnaliser au maximum mes laines et de leur trouver un projet "utile" mais non moins agréable. D'ailleurs, cela fait un mois que je n'achète plus de laine, je ne suis pas en manque et ma malle est loin d'être vide. En revanche, je ressens un réel bien être à piocher dans mes réserves,à utiliser mes laines et à ne pas voir mon espace envahi mais au contraire désencombré!

Posté par fedou à 16:26 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,